Démarche artistique

header_4shots

Notre démarche s’inscrit avant tout dans une volonté de documenter les gens qui habitent Saint-Jean-sur-Richelieu, pour ensuite archiver et classer les images dans un lieu approprié. Les portraits qui résultent de l’élaboration de ce répertoire soulèvent certaines questions liées à la notion d’identité mais également à la notion de mémoire. Nous voulons démontrer le lien qui existe entre l’aspect physique des membres d’une communauté et l’espace-temps qu’ils habitent. En somme, c’est un récit qui s’illustre avant d’avoir été écrit.

Il n’y a certes jamais eu une tentative aussi grande de photographier autant de gens à l’intérieur d’un moment aussi court. Des artistes comme Christian Boltanski, Martin Scholler et Richard Avedon se sont penchés sur le sujet, mais jamais à aussi grande échelle. Ce constat est d’ailleurs à l’origine de l’inspiration entourant Portraits d’une ville. Ce projet devient alors la trace et l’indice, à la fois identitaires et temporels de notre milieu de vie, faisant fi du statut social, des origines ou autres.

L’utilisation de la photographie est primordiale dans ce projet. Sur le plan de l’esthétisme visuel, les images n’ont rien à voir avec le travail du portraitiste classique. Nous tentons plutôt d’imiter l’aspect des documents officiels. Les images sont uniformes et en couleur. La lumière est crue et l’aspect général est sobre. Le rendu est précis afin d’insister davantage sur l’aspect physique des gens. Remarquons enfin que les sujets ne prendront pas ‘’la pose’’. Ils seront là, tels qu’ils y étaient à ce moment précis, lors de la prise de vue. Nous voulons par la suite, nous pencher sur la notion de préservation. Les images sont imprimées de façon soignée dans des standards d’archivage.